L'histoire de l'éclair au chocolat

Publié le par orangina

Alors le regard des autres, c'est quoi ?

Et bien, le regard des autres changent....

Au college, si j'avais été cotée à l'argus, j'aurais pas valu grand chose. Les histoires de coeur ? Broooo 2 comme toutes les filles, je m'étais entichée d'un garçon.

2 cas possibles :

  • soit c'est un play boy, le Tom Cruise de la Cour de Récré,
  • soit c'est un gugus quelconque mais qui nous a touché parce que c'est comme il nous plait, le hic cependant, bien qu'il ne casse pas 3 pattes à un canard, c'est qu'il ne veut pas de nous quand même...

Perso, j'avais choisi l'outsider, celui pour qui aucune fille aurait misé un copec.....et bien avec le recul, il a pas changé c'est toujours monsieur tout le monde, mais avec la calvitie naissante en plus.

Les années passent....Quelques kilos en moins sur les hanches, et des centimetres de tissus en moins sur la peau, et poff comme par miracle, les mêmes qui ricanaient vous invitent a sortir (bizarre que j'aille décliner les invitations .....????)

Puis les kilos s'accumulent, et d'autres gens rentrent dans votre vie et portent sur vous un regard différent.

A mon époque 108 kilos, j'habitais une petite ville de l'ouest de la France, et un midi, je sors d'une boulangerie, un sandwich sous le bras.

Je m'installe sur le banc en face comme quelques personnes, et je commence a manger.....et là, j'ai eu le droit au regard le plus inquisiteur de ma vie, le fameux regard qui dit "pourquoi tu bouffes, grosse vache, t'es pas déja assez enorme ?". Mias que se passe-t-il ? Parce qu'on est gros, on a plus le droit de s'alimenter ????? Il faut qu'on fasse la grève la faim jusqu'a ce que tout redevienne "normal" ?

Je venais de finir mon sandwich, et parce que j'ai une grande gueule (ça tout le monde avait deviné), je retourne direct dans la boulangerie et je commande un éclair au chocolat.

Je me réinstalle au meme endroit, et je commence à manger mon éclair avec délectation. Je regardais les fameux SS de la bonne conscience dans les yeux...genre "mmmmmmmmmm ce que c'est bon......mmmmmmm ce que j'en ai rien a foutre de ce que tu penses...."

Ca m'a fait marrer intérieurement toute la journée, d'autant que les personnes en question étaient pas des tops modèles donc je voyais vraiment en eux un vrai exemple de la betise humaine.

Personnellement le regard des autres, j'en ai rien a faire (Le regard des miens c'est autre chose...ceux que j'aime) mais je me mets à la place des personnes qui sont fortes un peu par dépit, avec timidité et peu de confiance en elles.....ca leur donnerait plus jamais envie de manger en public.

Moralité: A defaut de bien etre, le réconfort qu'on ne trouve pas dans les regard des autres, on le trouve dans le fond du frigo.

Demain, un autre exemple d'intolérance : le cliché vécu de la vendeuse pétasse ananas !

 

 

Publié dans Message du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Dis donc quel caractère! (c'est pas péjoratif ;-)<br />  
Répondre
L
Olala, que je l'ai croisé ce regard ! Mais le problème, ce n'étaitpas tout le temps des inconnus, des personnes qui faisaient partie intégrante de ma vie.Eux, en plus, ne se gênaient pas pour ajouter des commentaires du genre : T'es sûre que tu veux manger ça ? tu préfères pas une petite salde ? Tu vas toujours au sport au moins ? .... et j'en passe ! (ils ne font plus partie de ma vie maintenant )
Répondre